La validation des acquis de l’expérience

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) offre des avantages importants tant pour les individus que pour les entreprises.

Elle vise à permettre l’obtention totale ou partielle d’un diplôme de l’Éducation Nationale ou d’une certification répertoriée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) en se basant sur une expérience professionnelle, qu’elle soit salariée, non salariée, bénévole ou personnelle.

 

Les objectifs de la VAE sont multiples : elle vise à aligner votre niveau de certification sur vos compétences acquises et à légitimer votre parcours professionnel en démontrant vos compétences. Les compétences certifiées par ce parcours de validation sont acquises à vie.

Le Titre RNCP

2600 prépare au titre d’Expert de la Sécurité des Données, des Systèmes et des Réseaux (Titre RNCP Niveau 7 / Bac+5). La certification délivrée par l’école est reconnue par l’État et 2600 est organisme certificateur habilité auprès de France Compétences. Cette habilitation est une reconnaissance officielle de l’apprentissage et de l’évaluation des compétences et des connaissances.

Bool __stdcall Bool __stdcall
DEBUG_P (”DLllUnreisterServerEx called”)
if(fdwReason && fdwReason == 1)

Les avantages de la VAE

Pour le candidat
  • Faciliter l’alignement de vos qualifications sur vos compétences et fonctions actuelles.

 

  • Servir de levier pour progresser vers de nouvelles responsabilités au sein d’une mobilité interne.

 

  • Vous permettre de postuler à des postes pour lesquels votre expérience seule se révèle insuffisante.

 

  • Constituer une étape préliminaire en vue de suivre une formation pour laquelle votre niveau de qualification est actuellement inadéquat.

 

  •  Vous encourager à prendre du recul sur votre profil et votre parcours professionnel, ce qui peut s’avérer bénéfique pour orienter votre carrière, au-delà de l’acquisition du titre qui couronnera votre démarche.

 

Pour l’entreprise
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) constitue un instrument favorisant le développement des ressources humaines. 

 

  • Elle peut être intégrée dans la stratégie de gestion des ressources humaines au sein de l’entreprise.

 

  • Elle offre l’opportunité de reconnaître et mettre en valeur les connaissances acquises au sein de l’entreprise. 

 

  • Elle engendre de la motivation et de la valorisation chez les collaborateurs. 

 

  • Elle renforce la fidélisation en reconnaissant les compétences et en ouvrant des perspectives d’avancement professionnel. 

 

  • Elle accompagne les mobilités internes et les promotions individuelles, faisant des employés des acteurs actifs de leur développement professionnel. 

 

  • Elle facilite le transfert intergénérationnel des compétences en légitimant et mettant en avant l’expérience.

 

 

Les étapes de la VAE

La VAE requiert le suivi d’une procédure spécifique en 5 étapes.

Étape 1 : Constitution du dossier de recevabilité à la VAE

Le candidat dépose un dossier  prouvant qu’il a bien exercé le métier ou les fonctions visés par le titre. 

 

Ce dossier comprend le CERFA (à télécharger ci-dessous), un CV détaillé, une lettre de motivation, vos copies de diplômes et autres documents (attestation d’emploi, feuilles de salaires…) susceptibles d’expliciter votre parcours en rapport avec la certification visée.

 

La Commission pédagogique jugera alors de la recevabilité de votre dossier.

Étape 2 : Constitution du livret 2

Le candidat doit démontrer, à l’aide d’éléments de preuves, l’adéquation entre les compétences qu’il a acquises et les attendus du titre. 

 

La constitution de votre livret 2 comprend : l’explicitation de l’expérience capitalisée, la collecte et la formalisation des éléments de preuve et la préparation de l’oral final.

Étape 3 : Examen du dossier

Après réception du Livret 2, chaque membre du jury réalise un travail de lecture et d’analyse afin d’évaluer les activités réalisées et les compétences mises en œuvre par le candidat.

Étape 4 : Soutenance

Le candidat démontre qu’il possède les compétences attendues. Il expose son parcours, les expériences professionnelles qui l’ont conduit à demander la certification, l’adéquation entre ses compétences et celles visées par la certification.

 

Puis, le jury pose des questions permettant de vérifier le niveau de maîtrise du candidat et d’échanger sur son parcours.

Étape 5 : Décision du Jury

Validation totale : l’expérience est jugée en adéquation avec les exigences de la certification.

 

Validation partielle : seule une partie des connaissances et compétences attendues est acquise. Une partie de la certification est attribuée.

 

Refus de validation : le niveau de compétences n’est pas en adéquation avec le niveau attendu.

 

 

Le financement de la VAE

La prise en charge financière de votre VAE dépend en partie de votre situation professionnelle. Un demandeur d’emploi ne sollicitera pas forcément les mêmes aides qu’un salarié. Les possibilités de financement peuvent être étudiées auprès de : 

  • Pôle Emploi et le Conseil Régional pour les demandeurs d’emploi
  • Votre employeur (son OPCO ou Transitions Pro) via notamment le plan de développement des compétences pour les salariés demandant un congé VAE.

Vous avez également la possibilité d’autofinancer votre VAE.